MINISTRY OF ENDOWMENT
& RELIGIOUS AFFAIRS
La Grande Mosquée Sultan Qaboos - Mascate

L’Education et le système de santé

Education-health

Afin d’assurer une croissance bien équilibrée de l’économie, Oman a attaché beaucoup d’importance à la promotion du développement socio-économique du pays. Les investissements pour l’éducation et la santé ont représenté la plus grande part des dépenses courantes des ministères civils, respectivement 32% et 12%.

Dans l’enseignement primaire, les chiffres officiels de l’année scolaire 2004/05 estiment qu’environ 600.000 élèves ont fréquenté 1022 écoles publiques. 366, de ces écoles, sont pour les garçons, 355 pour les filles et 301 sont mixtes. On compte encore 23.500 élèves dans 129 écoles privées du Sultanat. Trois écoles sont dédiées aux enfants à besoins spéciaux, toutes prises en soin par le gouvernement.

En 1994, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a été créé afin de mettre en œuvre des plans et des programmes éducatifs de recherche offerts par les instituts d’enseignement supérieur sous sa supervision. En 1996, le secteur privé a été invité à contribuer au programme de l’enseignement supérieur. Quatorze collèges privés et quatre universités privées fonctionnent maintenant dans le Sultanat. En janvier 2003, le nombre total d’employés qui travaillaient dans les collèges de l’éducation atteignait le chiffre de1051, y compris 94 Omanais (10%). Le personnel de soutien scolaire comptait 213 enseignants dont 205 étaient Omanais (96,2%). Pendant ce temps, le personnel administratif était à100% omanais.

En 1997, afin de diversifier l’offre de l’Enseignement Supérieur et à absorber le nombre croissant de diplômés de l’enseignement secondaire, le Collège de Droit a également été créé. La demande du Sultanat pour des spécialistes dans le domaine de la loi était devenu crucial pour la réorganisation de l’appareil judiciaire et l’extension de ses compétences; il fallait aussi des postes auxiliaires dans le bureau du procureur, des greffiers des tribunaux, des avocats et autres . En 2004, l’admission du Collège a été portée à 175 étudiants, en accord avec les dispositions du sixième plan quinquennal.

Université Sultan Qaboos

university

L’Université Sultan Qaboos a été fondée en 1986, et depuis la création de son service de santé il y a 17 ans, a connu la renommée en tant que centre d’excellence académique. Il comprend sept collèges: arts et sciences sociales, commerce et industrie, l’éducation, la science, l’agriculture et les sciences marines, ingénierie, médecine et sciences de la santé.

Alors que 557 étudiants ont été admis en première année de l’université, le nombre atteint lors de l’année universitaire 2003/4 pour les Licences, les Maîtrise et les Diplômes, s’élève à 3105. Le nombre d’étudiants diplômés pour ces programmes de l’année scolaire 2002/3 était de 2352 et le nombre total d’étudiants inscrits à l’Université pour l’année académique 2003/4 est de 12 385. Cette augmentation du nombre d’étudiants a été accompagnée par une augmentation correspondante de la qualité et de la compétence professionnelles de ses diplômés.

En 2000, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a élu Sultanat à la première place du « Niveau Général des Soins de Santé» et 8ème au niveau mondial pour la ” Performance Globale du Système”. Fin 2003, Oman comptait 49 hôpitaux avec 4 501 lits, ainsi que 119 centres de santé et 10 polycliniques.

L’Hôpital Royal à Mascate est l’un des hôpitaux spécialisés de référence du Sultanat. En novembre 2004, s’ouvra un Centre d’oncologie où tous les types de cancer, y compris ceux nécessitant une radiothérapie, peuvent être traités.

Avant 1970, moins de 100 personnes étaient employées dans le secteur de la santé et seulement 13 d’entre elles étaient des médecins. Fin 2003, le ministère de la Santé pouvait compter sur un effectif de 18 579 personnes ! Les Omanais représentaient 61% de l’effectif total.

De 1998 à 2003, 459 Omanais ont obtenu leur diplôme certifiés par les Instituts de Santé qui contribuent à l’omanisation du secteur.

 Education-health

Afin d’assurer une croissance bien équilibrée de l’économie, Oman a attaché beaucoup d’importance à la promotion du développement socio-économique du pays. Les investissements pour l’éducation et la santé ont représenté la plus grande part des dépenses courantes des ministères civils, respectivement 32% et 12%.

Dans l’enseignement primaire, les chiffres officiels de l’année scolaire 2004/05 estiment qu’environ 600.000 élèves ont fréquenté 1022 écoles publiques. 366, de ces écoles, sont pour les garçons, 355 pour les filles et 301 sont mixtes. On compte encore 23.500 élèves dans 129 écoles privées du Sultanat. Trois écoles sont dédiées aux enfants à besoins spéciaux, toutes prises en soin par le gouvernement.

En 1994, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a été créé afin de mettre en œuvre des plans et des programmes éducatifs de recherche offerts par les instituts d’enseignement supérieur sous sa supervision. En 1996, le secteur privé a été invité à contribuer au programme de l’enseignement supérieur. Quatorze collèges privés et quatre universités privées fonctionnent maintenant dans le Sultanat. En janvier 2003, le nombre total d’employés qui travaillaient dans les collèges de l’éducation atteignait le chiffre de1051, y compris 94 Omanais (10%). Le personnel de soutien scolaire comptait 213 enseignants dont 205 étaient Omanais (96,2%). Pendant ce temps, le personnel administratif était à100% omanais.

En 1997, afin de diversifier l’offre de l’Enseignement Supérieur et à absorber le nombre croissant de diplômés de l’enseignement secondaire, le Collège de Droit a également été créé. La demande du Sultanat pour des spécialistes dans le domaine de la loi était devenu crucial pour la réorganisation de l’appareil judiciaire et l’extension de ses compétences; il fallait aussi des postes auxiliaires dans le bureau du procureur, des greffiers des tribunaux, des avocats et autres . En 2004, l’admission du Collège a été portée à 175 étudiants, en accord avec les dispositions du sixième plan quinquennal.

Université Sultan Qaboos

university

L’Université Sultan Qaboos a été fondée en 1986, et depuis la création de son service de santé il y a 17 ans, a connu la renommée en tant que centre d’excellence académique. Il comprend sept collèges: arts et sciences sociales, commerce et industrie, l’éducation, la science, l’agriculture et les sciences marines, ingénierie, médecine et sciences de la santé.

Alors que 557 étudiants ont été admis en première année de l’université, le nombre atteint lors de l’année universitaire 2003/4 pour les Licences, les Maîtrise et les Diplômes, s’élève à 3105. Le nombre d’étudiants diplômés pour ces programmes de l’année scolaire 2002/3 était de 2352 et le nombre total d’étudiants inscrits à l’Université pour l’année académique 2003/4 est de 12 385. Cette augmentation du nombre d’étudiants a été accompagnée par une augmentation correspondante de la qualité et de la compétence professionnelles de ses diplômés.

En 2000, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a élu Sultanat à la première place du « Niveau Général des Soins de Santé» et 8ème au niveau mondial pour la ” Performance Globale du Système”. Fin 2003, Oman comptait 49 hôpitaux avec 4 501 lits, ainsi que 119 centres de santé et 10 polycliniques.

L’Hôpital Royal à Mascate est l’un des hôpitaux spécialisés de référence du Sultanat. En novembre 2004, s’ouvra un Centre d’oncologie où tous les types de cancer, y compris ceux nécessitant une radiothérapie, peuvent être traités.

Avant 1970, moins de 100 personnes étaient employées dans le secteur de la santé et seulement 13 d’entre elles étaient des médecins. Fin 2003, le ministère de la Santé pouvait compter sur un effectif de 18 579 personnes ! Les Omanais représentaient 61% de l’effectif total.

De 1998 à 2003, 459 Omanais ont obtenu leur diplôme certifiés par les Instituts de Santé qui contribuent à l’omanisation du secteur.