MINISTERE DES HABOUS
ET DES AFFAIRES RELIGIEUSES
La Grande Mosquée Sultan Qaboos - Mascate

he-sh-abdallah-rahman-al-salmi-minister_002

Sous la direction de Sa Majesté le Sultan Qaboos bin Said, et dans un respect profond pour l’art islamique, qui englobe les caractéristiques de la civilisation humaine et apporte une valeur unique et spéciale, le ministère des Habous et des Affaires religieuses accorde une importance particulière à la l’art islamique, cherchant à situer cette expression artistique dans les temps modernes afin de transmettre le caractère distinct de l’islam. L’art islamique est considéré comme une des formes d’art les plus populaires dans la civilisation humaine. L’effort présent traite du grand héritage de l’art islamique au Sultanat d’Oman, afin que nous puissions avoir un aperçu de l’histoire et de l’évolution culturelle sur une période d’une dizaine de siècles. L’approche cadre dans le concept que l’art islamique est une manifestation de la culture islamique. Nous employons le terme « islamique » pour indiquer le lien avec les peuples, leur culture, l’influence sur leurs croyances, expériences, pratiques artistiques et d’autres domaines de l’activité humaine. L’approche compare aussi Oman avec d’autres parties de la péninsule arabique et les régions voisines, afin que les croyances, la culture et les conditions géographiques examinées soient clairement définies. L’étude englobe tous les types et styles de l’art omanais. Tout d’abord, les styles qui véhiculent la vraie nature de la civilisation humaine, ensuite la construction des lieux de culte comme les mosquées, les hospices et les salles de prière. En ce qui concerne les influences, une distinction claire est faite entre le style traditionnel et contemporain dans les constructions religieuses de la société civilisée. Ensuite sont abordées les constructions non-religieuses, telles que les bâtiments militaires, comprenant des châteaux et des forts, et les immeubles résidentiels, avant d’entamer l’étude de la décoration et du design, et l’application de ces formes dans tous les arts et styles religieux, militaires et résidentiels. Le travail aborde ensuite l’étude et l’utilisation des styles et motifs géométriques dans la décoration et les matériaux utilisés. Les écrivains consacrent également un chapitre aux différentes conceptions du mihrab (les niches de prière), examinées selon les différentes influences dans la construction et l’utilisation de différents matériaux comme le bois et la céramique. Alors que le style omanais unique apparaît dans tous les édifices religieux et militaires, le même constat s’impose aussi en ce qui concerne la conception de pierres précieuses et de perles, et des autres types de décorations précieuses, ainsi que dans la fabrication traditionnelle des armes et des outils métalliques. Les auteurs concluent avec une section détaillée sur les distinctions entre les différentes régions, leurs influences et leur impact sur l’identité omanaise.
Ce livre sur l’art islamique en Oman bénéficie grandement de nombreuses découvertes et développements au cours des deux dernières décennies, de la prise de conscience de la grande valeur de l’art omanais et de l’architecture du pays, et des nouvelles techniques dans le domaine de l’archéologie. Ce travail favorise ainsi le renouvellement culturel, la compréhension et la prise de conscience de l’importance de la civilisation, de la beauté, et du progrès. Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à tous ceux qui ont participé à ce travail.

 

Son Excellence Abdallah bin Mohammed bin Abdullah Al Salmi
Ministre des Habous et des  Affaires Religieuses