MINISTERE DES HABOUS
ET DES AFFAIRES RELIGIEUSES
La Grande Mosquée Sultan Qaboos - Mascate

THÉORIE JURISPRUDENTIELLE ET DU RÉGIME
JURIDIQUE DANS LE MONDE MUSULMAN

Avril 2012
Mascate – Sultanat d’Oman

La conférence des sciences juridiques, qui est à sa dixième édition, a été exclusivement consacrée à une révision globale de la théorie jurisprudentielle et du régime juridique dans le monde musulman. Les intervenants ont repassé, à travers neuf volets, certains concepts développés par de nombreux imams ainsi que la place qu’a occupée Al Ijtihad dans l’enrichissement du droit musulman. Embrassant aussi bien le domaine public que privé, la jurisprudence musulmane a occupé une place centrale dans les écoles juridiques islamiques et dans la genèse du droit musulman. La conférence a ainsi souligné l’actualité de la jurisprudence islamique qui s’adapte parfaitement à la réalité tout en recommandant le développement des théories jurisprudentielles pour qu’elles soient compatibles avec les sciences sociales et humaines. Elle a invité les chercheurs dans le domaine juridique à se familiariser avec les théories jurisprudentielles et à accorder, dans leurs travaux, une place de choix à la langue arabe et au patrimoine légué par toutes les écoles juridiques sans exception. Il est indispensable de promouvoir les théories de dimension internationale pour mettre en valeur la place de la législation islamique et réactualiser des études pionnières dans le domaine de la théorie jurisprudentielle. La coopération entre les universités du monde musulman et celles du Sultanat d’Oman pour établir une liaison entre les sciences islamiques et les sciences sociales s’avère ainsi opportune. La conférence a enfin proposé de rectifier des interprétations erronées venues dans les travaux de certains orientalistes sur le patrimoine juridique musulman dans le cadre du système juridique du point de vue des principes, origines et finalités.

THÉORIE JURISPRUDENTIELLE ET DU RÉGIME
JURIDIQUE DANS LE MONDE MUSULMAN

Avril 2012
Mascate – Sultanat d’Oman

La conférence des sciences juridiques, qui est à sa dixième édition, a été exclusivement consacrée à une révision globale de la théorie jurisprudentielle et du régime juridique dans le monde musulman. Les intervenants ont repassé, à travers neuf volets, certains concepts développés par de nombreux imams ainsi que la place qu’a occupée Al Ijtihad dans l’enrichissement du droit musulman. Embrassant aussi bien le domaine public que privé, la jurisprudence musulmane a occupé une place centrale dans les écoles juridiques islamiques et dans la genèse du droit musulman. La conférence a ainsi souligné l’actualité de la jurisprudence islamique qui s’adapte parfaitement à la réalité tout en recommandant le développement des théories jurisprudentielles pour qu’elles soient compatibles avec les sciences sociales et humaines. Elle a invité les chercheurs dans le domaine juridique à se familiariser avec les théories jurisprudentielles et à accorder, dans leurs travaux, une place de choix à la langue arabe et au patrimoine légué par toutes les écoles juridiques sans exception. Il est indispensable de promouvoir les théories de dimension internationale pour mettre en valeur la place de la législation islamique et réactualiser des études pionnières dans le domaine de la théorie jurisprudentielle. La coopération entre les universités du monde musulman et celles du Sultanat d’Oman pour établir une liaison entre les sciences islamiques et les sciences sociales s’avère ainsi opportune. La conférence a enfin proposé de rectifier des interprétations erronées venues dans les travaux de certains orientalistes sur le patrimoine juridique musulman dans le cadre du système juridique du point de vue des principes, origines et finalités.